La Mure Argens : La chenille processionnaire s’invite dans les rues

La Mure-Argens : La chenille processionnaire.

Les chenilles processionnaires suivant les années engendrent un risque  non négligeable pour les humains et les animaux  aux abords des forêts , il faut donc une certaine prudence surtout que les traitements demandent un certain savoir-faire et une méthodologie précise.

A la Mure-Argens des chenilles ont été vues dans la rue du Mois d’août,  ce qui a posé quelques soucis  sécuritaires pour les enfants lors des vacances de Pâques. Le service de la commune est intervenu pour enlever les larves , sans doute tombées des arbres d’une propriété proche.   Avec la météo venteuse , il faut donc garder une certaine vigilance et surveiller les trajets des enfants et des animaux.

Risques pour l’homme et les animaux

Les chenilles processionnaires sont recouvertes de poils qui, dispersés par le vent ou par nous mêmes (tonte de la pelouse, ou en essayant de détruire une procession…) peuvent provoquer une irritation chez les personnes et les animaux. L’apparition d’effets sanitaires n’implique donc pas nécessairement un contact direct avec les insectes. L’appareil urticant de la chenille processionnaire se met en place au cours du développement larvaire. A partir du troisième stade larvaire (L3), des poils microscopiques urticants apparaissent progressivement sur la partie dorsale des segments abdominaux. Au dernier stade larvaire, ces plages, dites « miroirs », sont entièrement garnies de poils urticants.

Pour en savoir plus sur ce phénomène et connaître les solutions possibles  regarder l’article  instructif sur les chenilles processionnaires https://chenilles-processionnaires.fr/chenille-processionnaire-du-pin.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.