La Mure Argens : Louis Maurin nous a quittés

Louis Maurin est allé ouvrir la porte, là de l’autre côté à l’âge de 88 ans le 19 mars 2019 . Il est allé rejoindre ses amis partis un peu plus tôt.

Il était arrivé à la maison de retraite « Les Carlines » de St André les Alpes, il y a quelques semaines seulement.

Personnage emblématique  de la Mure, il a su façonner sa vie autour des joies simples de notre territoire de montagne et  dans l’amour du travail. Il savait se mettre au service des autres.  Bien que d’un caractère parfois un peu vif il avait le sens de l’amitié et le cœur sur la main. Joyeux fêtard, les  amis et connaissances se habitaient dans un large territoire. Tout le monde le connaissait sous son surnom de « Loï ». Il avait l’art de créer l’ambiance et son interprétation rock d’ « Étoiles des Neiges » ou sa version spéciale de “la cigale et la fourmi”  valaient le détour. Chacun peut se rappeler des parties de boules mémorables ou l’ambiance des parties de cartes acharnées.

Il avait  la passion des balades en montagne, à la cueillette du génépi, des champignons  ou la chasse au gros gibier… C’était un expert dans tous ces domaines et pour suivre sa trace il fallait être  en forme sous peine de le perdre de vue rapidement.

La passion du bois  lui est venue tout jeune , Il possédait l’art  d’apprécié les coupes à “l’oeil” et  l’ajustages à l’instinct  sans plan ni mesure précise, qui s’intégraient souvent à la perfection. Il a exercé bien des métiers : bûcheron ,scieur, maçon … emplois souvent rudes ; on l’appréciait pour son entrain à la tâche, rien ne le rebutait, surtout pas le travail physique …   

Pendant plusieurs mandats et près de 40 ans il a siégé au Conseil municipal de la Mure comme conseiller puis  premier adjoint, toujours prompt à trouver des solutions, à apporter sa créativité artisanale au service de la commune. C’était cela Louis Maurin : un homme rude et serviable en toutes circonstances.

Avec lui c’est un peu de l’histoire de la commune qui s’envole, un peu de la joie communicative, de la fantaisie , des sourires, voire des controverses animées.

Au revoir l’Oncle ! à la prochaine,  de l’autre côté de cette porte.

Christian Reboul

Un commentaire

  1. Repose en paix notre ami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.