La Mure Argens : Travaux du lavoir

Un peu d’histoire

Le lavoir communal a été pendant très longtemps, surtout au siècle dernier, un lieu emblématique de nos villages. Marie Maurin  avait  écrit  dans ses mémoires  “Le lavoir actuel a été construit, je crois, en 1913 . Il comporte plusieurs bassins avec chacun un usage différent :  le premier, réservé à l’abreuvage du gros bétail ( chevaux, mulets, ânes , vaches…)le deuxième répartissait l’eau entre  le rinçoir pour le linge lavé et celui pour le grain qui servait à laver le blé avant que celui-ci ne fut porté au moulin. Le plus grand était le lavoir  où une dizaine de lavandières pouvaient prendre place. Elles s’arrangeaient   pour pouvoir accéder à tour de rôle au rinçoir où trempait  tout  le linge lavé. Le linge était marqué aux initiales du chef de famille pour éviter les contestations des propriétaires . Le lavoir était le salon où l’on cause. Tout ce qui se passait dans le village, disputes , amourettes, réputations… y était commenté ; seule la politique en était exclue”.

C’est en 1947 que le toit fut reconstruit une première fois  pour la somme de 15 000f Marie Maurin était maire de la Commune  et ce fut son  premier chantier en tant  que “mairesse”  .

Retour en 2017

En 2017 ,ce sont le plus souvent  les jardiniers qui vont se rencontrer aux abords du lavoir pour l’utilisation  de l’eau de   surverse pour l’irrigation de leurs plantations.  Les lavoirs  et les constructions ancestrales peuvent être aussi une attractivité touristique lors de la visite de village.

Le maire, Alain Delsaux, et son conseil municipal, ont programmé  en 2017 la restauration de la toiture à l’identique de la construction originale et  elle a été finalisée il y a quelques mois.

C’est ensuite la réfection de la façade avec divers embellissements qui ont mis en avant certaines parties des murs en pierre et du pilier; le tout sera embelli par une façade couleur. Au niveau du sol certaines parties ont été rehaussées pour permettre le bon écoulement et une facilité de nettoyage. En effet le goudronnage de la rue du Mois d’août en 2009 avait engendré  des problèmes d’écoulement des eaux de ruissellement et amenait de la boue  devant le lavoir ; la mise en place de la nouvelle dalle d’écoulement  supprime cette problématique.

Le budget des travaux est de  de 12 800€ , le dossier FRAT (Fonds Régional d’Aménagement du Territoire) a été déposé, le taux de subventions pourrait être de 70% (information à suivre )

il a été aussi décidé d’exposer certaines photos emblématiques des lavandières et de l’historique des travaux ancestraux effectués aux abords de ce bâtiment avec  deux photos de la collection personnelle de la famille Reboul.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *